Lauréats 2005
Prix Annuel 2005

Monsieur Serge Patrice Thibodeau
pour son recueil Que repose, publié aux Éditions Perce-Neige

Monsieur Thibodeau est né à Rivière Verte au Nouveau-Brunswick. Que repose est son onzième recueil de poésie. Son travail lui a déjà valu une reconnaissance en recevant le Prix du Gouverneur général du Canada. En 2001, il a été finaliste au Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie pour son recueil de poésie Le roseau.

Texte d'appréciation du Jury 2005
Avec Que repose, Serge Patrice Thibodeau a écrit un de ses livres les plus accomplis. Il nous fait éprouver le désir du réel, il nous donne à voir ce qui existe. Il nous offre un savoir poétique atteint non avec l’abstraite intelligence, mais avec les sens, avec la vie. Que repose nous invite à entreprendre un voyage sans frontières, à passer d’une époque à une autre comme s’il n’y avait pas de séparation et comme si le passage du temps ne signifiait pas la disparition.

La technique d’écriture est éblouissante. Elle épure la langue par la réduction à l’essentiel ou à des lieux repères : la Rivière verte de l’enfance, son pays d’Acadie : Cocagne, le bassin des Mines, Pré d’en haut, Pubnico et les lieux découverts et aimés : la Pologne, la Hollande, Cracovie. Entre ces lieux, le poète fait des rapprochements brillants et inattendus :

vers l’est par là-bas
vers Lublin vers Lvov
vers la rivière aux Canards
vers nulle part

À la lecture du recueil, le regard intrigué s’arrête à la disposition des mots qui traversent la bordure du symbolique et deviennent poésie. Celle-ci garde le souvenir de la matière ancré dans les contrastes, les onomatopées et les métaphores.

Le travail poétique transforme les mots au moyen d’un procédé alchimique raffiné. La vie des mots se transmue en notation de la vie universelle, existentielle. Le combat mort/vie ou souffrance/joie renvoie à la pureté d’être. Voilà ce que vient dire cette poésie : sacrifice, espace rituel. Le poète parle de sa vérité. Les lieux, les rencontres, les expériences humaines sont autant de jalons qui se dissolvent dans le langage.

Cette poésie inspire au lecteur le plaisir du langage, de la musicalité dansante, chantante, et poétique mais ponctué néanmoins d’un sens tragique. Le langage se prête à cette transformation et à l’introduction de la jouissance par la petite musique des mots et ces sonorités nous rejoignent épurés et vont vers un silence visuel complice : Que repose.

Contrainte rythmique, contrainte syntaxique: le mot est l’unité métrique fondamentale. À partir des souvenirs du renouveau rythmique du symbolisme, Thibodeau fait éclater l’image pour disperser les séquences linguistiques selon l’expérience particulière, intime. Le timbre unique des mots branche le poète sur le procès pulsionnel inconscient, puis sur le recueillement. Les mots sont ténus comme un fil tendu, riches de sens, familiers, lyriques.

De la grande poésie acadienne qui va bien au-delà du langage. Que repose atteint un haut niveau esthétique !


Prix Volet Jeunesse Richelieu 2005


Monsieur Raymond Blanchard
pour sa nouvelle À qui la faute?.

Raymond est né à Bathurst en août 1981. Il est détenteur d’un baccalauréat en sciences de l’éducation de l’Université de Moncton et est très actif au niveau de l’improvisation au Nouveau-Brunswick. Il a des intérêts marqués pour la littérature, la musique et les arts.

Texte d'appréciation du Jury 2005
Le jury a retenu le texte de Raymond Blanchard pour l’originalité du sujet et la qualité de la langue.

Dès les premières phrases, le lecteur est fasciné par l’idée d’un banquet où divers dieux sont réunis lors d’un souper annuel. Cet événement d’ordinaire propice à la fête devient alors le prétexte rêvé pour dénoncer la bêtise humaine.

L’Occident et l’Orient s’affrontent de façon subtile et les personnages ne sont pas sans nous rappeler certains dirigeants des pays les plus puissants. Critique social de la société dans laquelle nous vivons, Raymond Blanchard a néanmoins écrit une histoire remplie de clins d’œil et d’une finesse qui chaque fois nous laissent pantois.

Les phrases sont bien ciselées et le vocabulaire est riche. Une fois la lecture commencée, il devient difficile voire impossible de l’interrompre. À la fois drôle et sérieux, le sujet captive dès le début et l’intérêt est maintenu jusqu’à la fin.

Raymond Blanchard est un jeune écrivain prometteur et le jury est heureux de reconnaître les qualités certaines de son texte.

Finalistes 2005 du Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie
Prix Annuel

Madame Évelyne Foëx
pour son roman Quelques saisons avec elles publié aux Éditions La Grande Marée

Madame Foëx est née en France et est venue s’établir au Nouveau-Brunswick en 1981. Elle est enseignante à l’Université de Moncton, centre de Moncton. Quelques saisons avec elles invite à une redécouverte des contes de fées classiques dont le merveilleux, comme le drame, ne sont pas si éloignés de la réalité vécue par les personnages.




Monsieur Alain Raimbault
pour son recueil de poésie Partir comme jamais publié aux Éditions David

Monsieur Raimbault est né à Paris en 1966 et il s’installe, en 1998, à Greenwood en Nouvelle-Écosse où il enseigne à l’École Rose-des-Vents. Il a déjà à son actif quelques recueils de poésie tels L’absence au jour et New York loin des mers. Monsieur Raimbault est également auteur de romans pour la jeunesse.

Prix Volet Jeunesse Richelieu

Geneviève Doiron
pour son œuvre poétique Ô

Geneviève est originaire de la région d’Edmundston et poursuit actuellement ses études en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal. Active à plusieurs niveaux artistiques, elle s’est distinguée, en 2002, en remportant le concours collectif national artistique pour sa sculpture intitulée À la recherche de Victor Hugo.


Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2015
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2014
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2013
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2012
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2011
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2010
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2009
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2008
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2007
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2006
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2005
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2004
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2003
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2002
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2001
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 2000
Prix littéraire Antonine-Maillet-Acadie Vie 1999





|Accueil| |Règlements / Inscription| |Lauréats / Finalistes|
|Assurance-vie Fondation| |Nos partenaires| |Pour nous joindre|